Résilience et coopération

18 février 2020

Nos modes de vie et de consommation actuels ont placé l’Humanité sur une trajectoire la menant inexorablement vers des catastrophes et des guerres. Maintenant plus que jamais, chaque être humain, pour survivre aux malheurs et aux souffrances, doit développer la résilience et la coopération.

La pandémie de coronavirus de 2020 est un signal faible qui nous rappelle les mêmes principes de vie selon plusieurs points de vue :

  •  vieillesse, maladie, mort

  •  fragilité, vulnérabilité, faillibilité

  •  impermanence, interdépendance, vanité.


C’est l’occasion pour chaque être humain de prendre conscience de la vacuité de ses désirs, de ses espoirs, de ses attentes, de son omniscience, de son omnipotence, de sa domination et, aussi, de ses tentations d’orgueil, d’arrogance et d’impatience.

Les temps sont propices pour incarner au quotidien l’amour, la compassion, la joie et l’équanimité.


La vie et la vitalité excluent les notions de bien et de mal et interdisent à ceux qui se croient les seuls détenteurs du bien et de la vérité de s’arroger le droit de détruire et massacrer ceux qu’ils considèrent comme les suppôts du mal et de l’erreur.

Sans tarder, nous devons construire ensemble une société fondée sur la bienveillance, la sobriété et la solidarité et nous donner l’opportunité de vivre pleinement les grandes valeurs humaines que sont bonté, discipline, harmonie, détermination, gratitude, stabilité, responsabilité.


Nos activités et nos actions trouvent leur sens quand elles profitent aux autres dont nous reconnaissons et respectons ainsi l’humanité et la dignité.

 

©2020 par BWBW