18 février 2020

L’humanité est une grande famille, nous devons prendre soin les uns des autres. Nous devons prendre soin aussi de la Terre qui est notre maison commune et notre seul foyer.


Construisons ensemble, pour les futures générations, un monde meilleur, pacifique et heureux, où tous les êtres humains jouiront de la liberté, dans la paix et la sécurité.

Chaque maison ou chaque immeuble n’est solide que sur des fondations solides.
Better Me, Better We et Better World sont les fondations de toutes nos initiatives.

À notre naissance nous étions des bébés ignorants et impuissants, mais nous avions les deux capacités merveilleuses d’apprendre et de grandir. À mesure que les années passent, ces deux capacités déclinent au point que nous les oublions complètement.
Dans notre bulle personnelle et notre silo nous croyons avec raison que nous savons tout et que nous pouvons tout faire. Mais dehors, dans la réalité extérieure à nous-mêmes, nous ne voyons pas, nous ne comprenons pas, nous ne savons pas et nous ne pouvons pas tout faire.
Parce que tous les êtres vivants sont mortels, nous nous retranchons dans la forteresse de carpe diem : « Puisqu’à la fin je mourrai, je profite maintenant au maximum. »
Soudain, confrontés par surprise à de dures épreuves, nous rangeons provisoirement l’omniscience et l’omnipotence dans un coin de notre personnalité, et nous réutilisons les deux capacités à notre disposition depuis le premier jour. Ainsi, en surmontant des épreuves, nous apprenons et nous grandissons encore, nous acquérons des connaissances et des compétences nouvelles et nous nous nourrissons des expériences vécues pour cultiver la responsabilité et la sagesse.
Apprendre et grandir, c’est devenir nous-mêmes meilleurs, c’est cela Better Me.

Pour connaitre le vrai bonheur nous ne pouvons pas nous complaire indéfiniment dans la dévalorisation et le dénigrement des autres ; la jalousie et la mesquinerie ne nous procurent que des plaisirs solitaires et éphémères.
Un jour, nous nous rendons compte subitement de la cruauté du jeu à somme nulle où chaque joueur se bat avec hargne contre les autres pour obtenir la plus grande part du gâteau. Nous reconnaissons alors notre identité véritable, notre place dans la société et notre mission sur la Terre. Ainsi nous avons, à notre insu, un gâteau entier que personne ne peut nous voler en cachette, ni nous arracher de force.
Devenir enfin prêts à coopérer et à collaborer avec un état d’esprit d’ouverture et d’entraide, c’est cela Better We.

Dans l’analogie entre les arbres et les êtres humains, quatre parties sont mises en parallèle. D’abord les racines qui sont notre ancrage dans la terre et notre authenticité. Puis le tronc, élancé vers le ciel, qui rappelle à la fois notre élévation vers des idéaux sublimes et notre légitimité dans l’existence. Ensuite les branches, avec leurs feuilles, qui manifestent la vitalité et notre crédibilité aux yeux du monde. Mais c’est la quatrième partie, les fruits et les graines, qui donne du sens à l’existence et à la vie des arbres : les fruits et les graines ne profitent nullement aux arbres eux-mêmes, ils profitent à tous les êtres vivants, qu’ils habitent dans les forêts ou dans les villes.
L’altruisme en action qui produit des résultats concrets et apporte du bien-être et du mieux-vivre aux autres, et nous permet de vivre l’accomplissement total et la plénitude à ras bord, c’est cela Better World.

Dans un monde meilleur, pacifique et heureux, où tous les êtres humains jouiront de la liberté dans la paix et la sécurité, chaque être aura besoin de reconnaitre son identité véritable, sa place dans la société et sa mission sur la Terre.

MON IDENTITE, MA PLACE ET MA MISSION SUR LA TERRE

Sept questions m’aident à éclairer, au jour le jour, mon identité véritable, ma place dans la société et ma mission sur la Terre :

1. Quels sont les idéaux qui m’inspirent ?
2. Quelles sont les valeurs que j’incarne au quotidien ?
3. Quel est le constat et quelles sont les observations que je fais sur l’état du monde ?
4. Avec quels faits (et non quelles personnes) suis-je en opposition viscérale ?
5. Quelle est ma vision d’un monde meilleur en 2030 ?
6. Pour que cette vision se réalise, quelles sont les solutions constructives que je préconise ?
7. Dans quels projets concrets suis-je déjà engagé ?

  •  Quels sont les talents et les compétences que j’y apporte ?

  •  Quelles sont les ressources (temps, dons en argent ou en nature, contacts de mes réseaux familial, amical ou professionnel) que je mets à la disposition de ces projets ?

 

©2020 par BWBW